30 mai 2011

S'il pleuvait des larmes.

S'il pleuvait des larmes. (Boris Vian) S’il pleuvait des larmes lorsque meurt un amourS’il pleuvait des larmes lorsque des coeurs sont lourds Sur la terre entière pendant quarante joursDes larmes amères engloutiraient les tours S’il pleuvait des larmes lorsque meurt un enfantS’il pleuvait des larmes au rire des méchants Sur la terre entière en flots gris et glacésDes larmes amères rouleraient le passé S’il pleuvait des larmes quand on tue les coeurs pursS’il pleuvait des larmes quand on crève sous les murs Sur la terre... [Lire la suite]
Posté par envoleedoiseaux à 14:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 janvier 2010

Poésie.

LE CIEL SE MARIE AVEC LA MERparoles et musique: Jacques BlanchetLa mer a mis sa robe verte et le ciel bleu son oeillet blancElle a voulu être coquette pour dire au ciel en s'éveillantN'oublie pas mon coeur, ni la fleur, ni le joncN'oublie pas surtout que demain nous nous marieronsLes pieds dans les sables des dunes, je les ai vus qui s'embrassaientÀ l'ombre des joncs, des lagunes et puis la mer qui lui disaitN'oublie pas mon coeur, ni la fleur, ni le joncN'oublie pas surtout que demain nous nous marieronsUne fleur à la boutonnière, le... [Lire la suite]
Posté par envoleedoiseaux à 12:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 août 2009

Regard mouillé

Louisa Siefert Regard mouillé Quand tu constate les ravages Du mal qu'autrefois tu m'as fait Devant cette mer sans rivages, tu sembles rester stupéfait. Et de tes paupières baissées, Sur moi tombe un regard sans prix, Ainsi se croisent nos pensées: Tu soupires, moi je souris!
Posté par envoleedoiseaux à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2009

Mon bel amour

Mon bel amour. Gaston Miron (poète quebecois) Mon bel amour navigateurmains ouvertes sur les songestu sais la carte de mon coeurles jeux qui te prolongentet la lumière chantée de ton âmequi ne devine ensembletout le silence les yeux poreuxce qu'il nous faut traverser le pied secretce qu'il nous faut écouterl'oreille comme un coquillagedans quel pays du son bleuamour émoi dans l'octave du donsur la jetée de la nuitje saurai ma présenced'un voeu à l'azur ton mystèredéchiré d'un espace rouge-gorge
Posté par envoleedoiseaux à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2009

Je n'ose

Je n’ose Julia Hasdeu Je veux te dire une choseSi tu pouvais m’écouter!Tu m’écoutes ... mais je n’oseNon, je n’ose te parler.Je te sais bonne et très douce :Mais je te crains malgré moi.L’oiseau tremble dans la mousseEt je tremble devant toi.J’ai bien des choses à direMais je ne peux pas, j’ai peur...Je te vois déjà sourireEt ton sourire est moqueur.Ta bouche est comme une rose...Tu vas te railler de moiJe suis si gauche et je n’oseLever les yeux devant toi !Ton port est un port de reineTon regard est imposantAlors, tu... [Lire la suite]
Posté par envoleedoiseaux à 14:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 juillet 2009

Bien que les chaps, les fleuves et les lieux

Bien que les champs, les fleuves et les lieux Pierre de Ronsard Bien que les champs, les fleuves et les lieux, Les monts, les bois, que j'ai laissés derrière, Me tiennent loin de ma douce guerrière, Astre fatal d'où s'écoule mon mieux, Quelque Démon par le congé des Cieux, Qui présidait à mon ardeur première, Conduit toujours d'une aile coutumière Sa belle image au séjour de mes yeux. Toutes les nuits, impatient de hâte, Entre mes bras je rembrasse et retâte Son vain portrait en cent... [Lire la suite]
Posté par envoleedoiseaux à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2009

Pensée de nuit

Auguste Lacaussade Pensée de nuit Quand règne l’ombre froide et noire et son mystère,A l’heure de minuit, quand tout dort sur la terre,Excepté le remords, l’amour ou la douleur,Je veille, et, triste et seul, je descends dans mon cœur ;Je sonde en leurs replis mes détresses secrètes,Mes doutes, mes élans, mes luttes, mes défaites,L’espoir qui m’a trahi, le rêve où je me plus,Et les douces erreurs, hélas ! que je n’ai plus.Et, comme un pèlerin tombé de lassitude,Du fond de ma misère et de ma solitude,Je me retourne vers toi qui... [Lire la suite]
Posté par envoleedoiseaux à 15:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 juin 2009

Si je mourrais là-bas

Si je mourais là-bas... (Guillaume Apollinaire) Si je mourais là-bas sur le front de l'arméeTu pleurerais un jour ô Lou ma bien-aiméeEt puis mon souvenir s'éteindrait comme meurtUn obus éclatant sur le front de l'arméeUn bel obus semblable aux mimosas en fleur Et puis ce souvenir éclaté dans l'espaceCouvrirait de mon sang le monde tout entierLa mer les monts les vals et l'étoile qui passeLes soleils merveilleux mûrissant dans l'espaceComme font les fruits d'or autour de Baratier Souvenir oublié vivant dans toutes chosesJe... [Lire la suite]
Posté par envoleedoiseaux à 19:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 juin 2009

Aube incertaine

            Renee vivien             Aube incertaine         Comme les courtisans près d’un nouveau destin,        Nous attendions l’éveil propice de l’aurore.        Les songes attardés se poursuivaient encore,        Et tes yeux étaient bleus, ― bleus comme le                  matin. ... [Lire la suite]
Posté par envoleedoiseaux à 10:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 mai 2009

Les yeux fertiles

Paul Éluard On ne peut me connaîtreMieux que tu me connaisTes yeux dans lesquels nous dormonsTous les deuxOnt fait à mes lumières d’hommeUn sort meilleur qu’aux nuits du mondeTes yeux dans lesquels je voyageOnt donné aux gestes des routesUn sens détaché de la terreDans tes yeux ceux qui nous révèlentNotre solitude infinieNe sont plus ce qu’ils croyaient êtreOn ne peut te connaîtreMieux que je te connais.
Posté par envoleedoiseaux à 17:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]